Loading...

vendredi 20 mai 2011

Parcours de la combattante : Avoir un enfant par la FIV

Pour beaucoup de personnes, le fait d'avoir des enfants est un acte simple, et même parfois imprévu.
Mais pour d'autres, comme pour moi, réussir à tomber enceinte peut relever du miracle, ou tout au moins du parcours du combattant, avec ses doutes, ses déceptions, ses espoirs et ses épreuves...
Souvent, quand on ne vit pas ces situations, on ne peut pas s'imaginer ce que peut représenter ces longs mois de piqûres, de tests, de recherches d'antécédents pour comprendre d'ou vient la source du mal !!! C'Est quoi le problème ???
Par le biais de ce blog, je souhaite donc raconter mon histoire, comment s'est déroulée ma fiv, mes trois longues années d'attente, mais surtout le suivi maintenant heureux de ma grossesse!

Petit résumé de mon traitement :
Le début du traitement c'est la stimulation des ovaires. Le but étant de faire grandir un plus grand nombre de follicules, qui deviendront des ovules et que l'on pourra recueillir pour créer nos petits embryons. Quand je suis prête (assez stimulée grâce aux médicaments, puor moi ce fut le Menopur et le Bravelle), on espère que la stimulation aura permis à mes ovaires de produire plus d'ovules que la normale (1) et on ira recueillir ces follicules. La deuxieme étape c'est donc le suivi des follicules.  Ensuite, quand avec une échographie, on se rend compte qu'il y a beaucoup de follicules matures (18 mm je crois), il faut prévoir d'aller les ponctionner et d'éviter l'ovulation pour ne pas que ces jolis follicules disparaissent. Donc on se pique en plus avec autre chose ! Il y a la super étape de la ponction, qu'il faut elle aussi préparée. Il y a les prises de sang, les vérifications X et Y. Et on va s'entendre tout de suite, la ponction ce n'est pas ce qu'il y a de plus agréable ! Ensuite, on espère. On espère qu'il y ait des follicules normaux, assez matures pour former des embryons. Si c'Est le cas (dans mon cas sur les 8 follicules, j'en ai eu 5 de matures qui ont fait des embryons ! ça faisait beaucoup !), on tente le coup avec la FIV. Donc on effectue un transfert d'un embryon. J'aurais voulu deux embryons pour être sûre, au cas ou ça ne fonctionnait pas, mais bon. Finalement, il y a eu un embryon de mauvaise qualité, on m'en a transféré un et j'ai conservé les 3 autres congelés.
Après le transfert, ce n'est pas encore fini... parce qu'il faut attendre, attendre pour savoir si cela a fonctionné. Après toutes ces piqûres tous les jours, les prises de sang, les échos tous les deux jours, la ponction, le transfert, l'angoisse et l'espoir... on attend. Puis, c'est le fameux jour de la prise de sang qui confirme ou non la grossesse. Dans mon cas, vous savez la suite : OUI!!!! Enfin !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire