Loading...

lundi 22 août 2011

Ça pousse, ça pousse, je ne verrai plus mes orteils !!!

Comme je suis belle maintenant :) J'ai un beau ventre arrondi qui pourrait faire envie à toutes les femmes. Je suis trop heureuse. Non pas que je sois heureuse parce que je crée des envieuses, parce que vous pouvez vous imaginer que j'ai longtemps été dans cette situation, cette situation qui nous pousse même parfois à détester intérieure tout ce bonheur des futures mamans, qu'elles étalent sur la place publique... comme elles peuvent nous emmerder ces bêtes de la procréation, qui tombent enceintes "accidentellement" !!! alors que toi tu te fends le (@#$*!#(%&!$*( pour faire un enfant depuis 3 ans pis que tu n'y arrives pas.... Argh ! Non, je ne me réjouis pas parce que à mon tour je crée des envieuses. Je n'ai pas ce sentiment de mesquinerie qui m'habite. Je me réjouis parce que j'ai réussi, je suis belle, je porte la vie et je suis trop heureuse.

Parfois j'ai envie d'appeler mon médecin pour lui dire que je l'aime :) hi hi ! Sérieusement, j'ai besoin de le dire... attention coup de pub : Merci à la Clinique Ovo pour son support, l'écoute de tout le personnel, Nadia qui a croisé les doigts avec nous, merci à tous !

Aujourd'hui, je suis trop heureuse, juste de voir ce joli ventre rond.

mercredi 10 août 2011

Rechercher un pédiatre, déjà ? Une espèce rare...

Je discutais avec ma copine Martine ce matin et elle me racontait la difficulté qu'elle éprouve à trouver un pédiatre pour ses deux enfants. Elle est arrivée dans la région depuis plus de deux ans déjà et elle n'a toujours pas trouvé de pédiatre. Elle a bien un médecin oui, mais personne qui se soit spécialisé ou particulièrement intéressé aux enfants. Je me suis donc dit qu'il faudrait peut-être, un peu comme les garderies, inscrire son enfant "à l'avance" sur la liste d'attente des médecins.
Alors je commence aujourd'hui ma recherche d'un pédiatre. Un petit tour sur google et je trouve l'Association des pédiatres du Québec.
http://www.pediatres.ca/sectionvisiteurs/pediatre.cfm


On y retrouve un petit topo de la pédiatre (qu'est-ce que c'est, ce qu'ils font), des infos sur la santé des enfants et des fiches à télécharger -intéressant- et un bottin des pédiatres ! On peut y faire une recherche par région. Wow ! Reste à voir si les coordonnées sont à jour.
Je fais deux tentatives : une clinique avec une adresse, mais de no de téléphone :( et l'autre, il y a bien trois noms de pédiatres, bien, j'appelle... Ils ne prennent pas de nouveaux patients... Il faudrait rappeler l'année prochaine pour voir s'ils auront des places... Ils me conseillent d'appeler au CLSC.
Oui pkoi pas, mais il ne faudrait pas que je pousse trop loin... l'enfant n'est même pas encore né :) Je voulais surtout voir si c'était bien vrai qu'il y avait pénurie et me préparer. Bof, qu'est-ce que je perds, j'appelle au CLSC.

Bon c'est fait. Et mauvaise nouvelle : pas de liste de pédiatres qui prendraient potentiellement de nouveaux patients. On me réfère plutôt à info santé au 811. "Peut-être qu'eux ils ont la liste de tous les pédiatres de la région..." Hum, c'est bizarre, mais j'ai comme un doute... d'après moi les infirmières d'info santé se réfèrent sûrement au site internet de l'Association des pédiatres... et là, je commencerais à tourner en rond. J'essaie ?

Vous me connaissez maintenant, je vais tenter le coup pour voir... mais je vais attendre à demain parce que mon chéri Malik vient d'arriver. Nous allons profiter un peu de la terrasse.

Des nouvelles de ma quête demain... :)

mercredi 3 août 2011

Notre niveau de stress : une influence sur la grossesse

Évidemment, notre niveau de stress peut influencer notre grossesse. J'ai déjà entendu dire qu'une étude avait révélé que le niveau de stress chez la mère en prénatal pouvait avoir des répercussions sur le comportement de l'enfant à l'âge scolaire et son hyperactivité.... Ça va loin... Je ne sais pas exactement ce qui est vrai dans tout ça. Il faut en prendre et en laisser, mais nous savons toutes que le stress n'est habituellement pas un bon allié dans la vie de tous les jours. De surcroît pendant la grossesse.
C'est un moment où nous avons besoin d'être détendue et sereine.

J'ai trouvé deux petits tests pour calculer son niveau de stress. L'échelle Holmes-Rahe est utilisée pour calculer le niveau de stress et déterminer la probabilité que la santé soit affectée au cours de l'année qui vient.

Le stress psychologique joue un rôle important dans le maintien de la santé. La mesure de stress psychologique en neuf questions (MSP-9) est un questionnaire d’évaluation dont la validité a été établie scientifiquement. Cette mesure vous permet d’évaluer en moins de deux minutes l’intensité du stress que vous ressentez.


Ne tenez compte que des événements qui se sont produits au cours des 24 derniers mois.
http://www.passeportsante.net/fr/VivreEnSante/Tests/Test_MSP9_Index.aspx

Alors, où en êtes-vous ? J'ai obtenu un bon score de 43. Ce n'est pas si mal, mais je pourrais faire mieux.
Comment diminuer mon stress ?

Le site m'a proposé dix façons de diminuer le stress

N’importe quelle situation peut engendrer un état de stress. L’important est de savoir comment s’y adapter. Voici quelques façons de le faire.
  • Avoir un bon réseau de soutien social.
  • Se réserver au moins une journée de repos par semaine, sans les sources de stress habituelles.
  • Pratiquer une activité physique.
  • Respirer profondément.
  • Maintenir une alimentation saine et équilibrée.
  • Discuter des situations à problèmes avec des amis, des membres de sa famille, un conseiller professionnel (médecin, psychothérapeute, etc.).
  • Apprendre des techniques de relaxation.
  • Apprendre à connaître ses forces et ses faiblesses.
  • Modifier sa manière de répondre au stress.
  • Éviter les situations génératrices de stress.
Et vous, quel est votre score ?

mardi 2 août 2011

Un ventre qui bouge ce peut être impressionnant !

Wow ! Ma cousine m'a envoyé cette vidéo époustouflante d'un bébé qui bouge de façon très intense dans le ventre de sa mère... C'est à couper le souffle ! C'Est beau mais en même temps ça fait un peu peur, il me semble que je me rappelle très bien la sortie du petit alien dans le film du même nom... ça ressemblait pas mal à ça, non ? :)

Il faut probablement être vraiment mince pour pouvoir voir aussi bien le bébé bouger dans le ventre et probablement avoir peu de liquide amniotique.


jeudi 28 juillet 2011

Même des adultes traités avec des cellules de sang de cordon !

Je reviens avec mes questions sur les cellules souches du sang de cordon ombilical (et oui j'y pense encore :) bien que Malik et moi sommes de plus en plus décidés à conserver ces cellules - surtout qu'il a été difficile à concevoir ce bébé donc s'il devait tomber malade un jour (je souhaite de tout coeur que ça n'arrive pas !!!!). Ben à défaut d'avoir un frère ou une soeur pouvant lui offrir une greffe il aura son propre échantillon de cellules. C'Est encore mieux !


Je vous avais dit que j'avais découvert dans mes recherches que les greffes s'effectuaient surtout chez des enfants ou des personnes de moins de 50 kg il me semble parce qu'il n'y a pas bcp de cellules dans un échantillon et souvent pas assez pour un adulte. Donc conserver les cellules souches me semblait être une excellente idée surtout pour la période de l'enfance, dès qu'on atteint les 50 kg ce n'est plus suffisant.


Mias voilà que je suis tombée sur cet article qui parle d'un nouveau concept un peu révolutionnaire : ils ont amplifié les cellules souches par un procédé que je ne saurais expliquer :( et voilà pof ils ont pu greffer un adulte !


Donc, notre investissement sera peut-être bon pour plus longtemps, pour toute sa vie... Je vous laisse consulter l'article ;



Un adulte greffé avec un échantillon de sang placentaire « amplifié »
Un essai thérapeutique innovant et réussi a été réalisé au CHU de Bordeaux. Jean-François Parisis, 62 ans, a subi une greffe de cellules souches extraites d’un cordon ombilical (en février 2010). Une manipulation en labo a eu pour effet de provoquer l’expansion des cellules dans le cadre d'un protocole prospectif de recherche clinique. Un an plus tard, l’homme qui souffrait d’une leucémie aiguë myéloblastique est en rémission.
http://www.sudouest.fr/2011/04/03/jeff-greffe-a-un-cordon-ombilical-360714-1980.php#xtor=RSS-10521769

mercredi 27 juillet 2011

Les troubles du sommeil pendant la grossesse

Depuis une bonne semaine j'ai tellement de la difficulté à bien dormir, je ne sais pas ce que j'ai. Bon en fait oui, j'avais cru remarquer quelques changements depuis quelques mois, des douleurs inhabituelles, des rondeurs au niveau du ventre, des seins plus sensibles... je me doutais bien que quelque chose se passait :) Nan !

Sérieusement, le sommeil par contre, c'est tout nouveau. Je ne m'attendais pas à ce que la grossesse modifie autant le sommeil. J'exagère encore un peu, puisque c'Est tout récent et ce n'est pas de l'insomnie pure.

Les troubles du sommeil auraient tendance à varier selon le stade de la grossesse.Voici un résumé des infos que j'ai trouvées concernant les diverses difficultés que nous affrontons côté sommeil pendant cette période :

Au début de la grossesse

On ressent une fatigue et de l'endormissement qui surviennent au cours de la journée et nécessitent une sieste ou du repos.

Au cours du 2ème trimestre

La future maman est en général plus en forme et dort plus facilement.

Au cours du dernier trimestre

Des insomnies peuvent fréquemment perturber le sommeil: en effet, le bébé bouge beaucoup et la future maman éprouve un besoin fréquent d'uriner.

Conseils pour mieux dormir

  • Eviter de consommer du café et du thé
  • Manger léger, notamment au cours du diner.
  • Faire des exercices de relaxation avant de se coucher
  • Lire plutôt que de regarder la télévision
  • Se coucher à des heures régulières, dans une chambre bien aérée et pas trop chauffée
  • Dormir sur le côté gauche : cette position permet d'éviter de comprimer la veine cave située à droite de l'utérus.
Je sais ce sont des conseils assez généraux, mais ils peuvent peut-être en aider plus d'une en les pratiquant tous ! Pour ma part, je les mettais déjà presque tout en oeuvre, mais j'imagine que c'est l'envie d'uriner, alors je me lève, puis je pense à plein de trucs, je me décide à les écrire pour ne pas les oublier, ça me réveille encore plus, je retourne au lit, mon mari fait du bruit, ça me dérange plus qu'avant, je me relève, j'ai encore envie, et ainsi de suite !!!! :) ah !

jeudi 21 juillet 2011

Choisir un parrain et une marraine, est-ce utile ?

Jadis, les parrains et marraines guidaient l’enfant sur le chemin de sa Foi. Aujourd’hui, ont-ils un rôle encore pertinent ou sont-ils réduits à ouvrir leur porte-feuille deux ou trois fois par année pour gâter leur filleul et lui offrir un cadeau ? Pcq sincèrement je me pose la question de leur utilité aujourd'hui... Mes proches ont commencé à nous questionner. Qui sera le parrain et la marraine ? Du côté de mon mari ou du mien ? On choisit ceux qui ne veulent pas d'enfant, ceux qui en ont déjà, les plus vieux, les plus jeunes, ceux qu'on voit régulièrement... Quels sont les bons critères pour choisir des parrains et marraines ?

Difficile à dire si on ne s'interroge pas sur leur utilité réelle... et là encore on ne sait plus aujourd'hui. Moi je pensais que c'était important parce que si les parents mouraient, les parrains et marraines se voyaient confier les enfants. Mais ça c'est une bonne vieille légende urbaine ! Pas du tout. Il faut faire un testament et y inscrire dedans qui s'occupera des enfants s'il nous arrivait quelque chose, mais si on meurt sans l'avoir fait, ça ne change absolument rien si l'enfant possède ou non un parrain et une marraine. En fait, en faisant une recherche on se rend compte que c'est essentiellement une histoire de religion. Au début, dans la chrétienté on demandait aux baptisés de "répandre la bonne nouvelle" puis ces baptisés missionnaires sont devenus des "parrains". Des proches qui nous expliquent comment entrer dans la maison de Jésus. Rien de plus simple. Il y a donc des conditions religieuses pour occuper ce poste : il faut être soi-même baptisé et même avoir fait sa communion.

Ainsi, si on ne souhaite pas faire baptiser son enfant, il n'y a aucun intérêt à choisir un parrain ou une marraine.... Ou pourrait-on penser que la coutume, la tradition nous y amène ? Parce que vraiment de notre côté tout le monde nous en parle, et j'ai bien l'impression que tout le monde voudrait être l'heureux élu... mais personne ne semble penser à l'aspect religieux derrière tout ça.

Moi, j'avoue que je ne veux pas donner à la personne le rôle de pourvoyeur de cadeaux qui va généralement avec le vocable "parrain". Nos enfants sont tellement gâtés aujourd'hui, je ne voudrais pas que les parrains et marraines se sentent encore "obligés" d'acheter des cadeaux. Comment concilier la tradition sans écoper des mauvais côtés de la société de consommation ? Ouf !

mardi 12 juillet 2011

Création de places pour un suivi de grossesse à la clinique Ovo


Comme vous le savez, je suis enceinte grâce à mon traitement de FIV que j'ai fait à la Clinique Ovo, sur le boul. Décarie à Montréal à la hauteur de Jean Talon environ. J'ai appris par mon médecin qui me suit pour la grossesse (et qui travaille aussi à la clinique Ovo et à l'hôpital St-Luc) qu'il y aura maintenant des suivis de grossesse à la clinique Ovo.

Les médecins de la clinique vont effectuer des consultations de suivi de grossesse à la Clinique Ovo directement. Et l'accouchement se fera à l'hôpital St-Luc. Je me suis dit que j'allais partager cette info, parce que je sais que ça peut être difficile de trouver un médecin. Ma belle-soeur a eu beaucoup de difficulté à trouver un médecin. Son médecin de famille ne fait pas de suivi de grossesse. Elle appelé son CLSC, on lui a envoyé une liste de médecins qui prenaient des patientes. Elle m'a dit en avoir appelé pas loin de 50. La plupart était plein ou ne prenaient pas de nouvelles patientes. Pas question de choisir où tu veux accoucher dans ces conditions...

En espérant que ça puisse aider certaines d'entre vous qui sont à la recherche d'un médecin. Il y a déjà quelques places cet été (2011) et il y en aura beaucoup à l'automne selon mon médecin. L'accouchement se fera à l'hôpital St-Luc, c'est bien je n'ai eu que des bons commentaires concernant cet hôpital.

Je peux même vous donner le no pour un RDV : 514-798-2000, je ne connais pas le poste, mais faites l'option 2, vous tomberez sur une fille de l'accueil qui pourra vous aider.

Ah oui, pis c'est évidemment couvert par la RAMQ, c'est pas pcq c'est dans une clinique privée que vous payez le suivi de grossesse !

vendredi 8 juillet 2011

Vais-je allaiter ? Oui je le veux !


Je viens de visionner ce vidéo, extrait de l'émission "Quand la cigogne passe"

http://www.canalvie.com/webtele/allaitement-les-conseils-de-la-cigogne-14724/

Je trouve ça bien, ça donne envie d'allaiter et ça dédramatise la pression ! J'ai plusieurs amies qui ont allaité, certaines ont trouvé cela difficile et elles ont aussi senti une pression sociale (des infirmières notamment) pour l'allaitement. Disons, qu'elles n'étaient pas nécessairement très "pro" au départ. De la gêne peut-être, aussi un manque de confiance et la défaite de la fatigue après l'accouchement. L'allaitement les fatiguerait encore plus !
Je comprends qu'on puisse avoir des réticences, mais je trouve tellement étrange que le discours ne soit pas plus tranché. LA différence est énorme entre les préparations lactées et le lait maternel. On ne peut pas reproduire à l'identique le lait maternel, qui s'adapte et change au cours de l'allaitement. Comment pourrait-on croire que les préparations sont l'équivalent ?
C'est ça que je trouve important de démystifier. On peut faire le choix de ne pas allaiter ou d'arrêter l'allaitement, mais il ne faut pas croire ou dire que de toute façon les préparations lactées sont équivalentes. Non, ce sont deux choses bien différentes. Il faut seulement faire un choix éclairé en connaissance de cause.
Il y a eu tellement de pub pour les préparations lactées qu'ils ont réussi à nous faire croire que c'était génial, et surtout, même mieux que l'allaitement !
Le lait maternel est un lait naturellement biologique adapté aux exigences physiques de l’enfant. À la portée de la bouche de bébé qui ne demande qu’à le déguster, ses avantages nutritifs sont multiples.

Evidemment, des difficultés peuvent survenir en cours de route pendant l'allaitement... mais il faut surtout savoir aller chercher de l'aide et du soutien. Dans le petit guide que je me suis procurée (Petit Nourri Source) on parle de plusieurs de ses difficultés et des manières d'y remédier. Il y a aussi des gens qui peuvent nous aider (les infirmières, les consultantes en lactation, les associations spécialisées). J'ai trouvé un site génial qui résume plein d'articles d'une certain Jack Newman. Apparemment, il s'y connaît beaucoup en allaitement, il a une clinique et a écrit des tonnes d'articles sur la question.
 J'ai trouvé cet article-ci fort intéressant et il est suivi d'une multitude de liens vers d'autres articles.

Les coliques et le bébé allaité, Articles du Dr. Jack Newman
Exemple de conseil :
a) Ne pas minuter les tétées. Des mères de partout dans le monde allaitent avec succès sans savoir l’heure. Les problèmes d’allaitement sont plus fréquents dans les sociétés où tout le monde a une montre et plus rares là où personne n’en a.
-> ça semble tellement évident quand on le lit, pourtant je pense à mes copines, ma belle-soeur et elles "chronomètrent" toutes, plus ou moins. Elles vérifient l'heure. A la limite, elles voudraient aussi pouvoir vérifier la quantité ingérée et instaurer une routine, pourtant l'enfant n'a que 3 semaines. C'est vrai que parfois dans la société dans laquelle on vit on a du mal à laisser aller le temps et se fier à la nature.
Tout compte fait, l'allaitement c'est naturel.

mercredi 6 juillet 2011

Soleil et grossesse font-ils bon ménage ?

Hum la belle température, que ça fait du bien. Il y avait quelques temps que j'en rêvais déjà... Et enfin voici les doux rayons du soleil qui nous réchauffent depuis bientôt deux semaines. Que de bonheur ! Dommage quand même que le beau temps soit arrivé après les festivités de la St-Jean, mais bon. On n'y peut rien.
Moi je n'ai que le goût de me prélasser au soleil avec ces belles températures... et vous ? Toutefois, on lit beaucoup de choses concernant la grossesse et l'exposition au soleil... et les dangers qui en découlent. Certes, il faut être prudent, mais à mon avis le soleil est plus bénéfique que le contraire.

Il a un effet physiologique incontestable : il permet d'absorber le calcium au niveau des tissus osseux par l'intermédiaire de la vitamine D. On recommande 15 minutes d'exposition au soleil (sans crème) pour capter ces précieux rayons qui nous permettront d'emmagasiner la vitamine D.

Evidemment, je suis bien consciente qu'il faut éviter de se laisser cuire au soleil des heures durant... Toutefois, je ne suis pas non plus convaincue par les discours trop alarmistes de certains... Disons que je fais confiance à la nature et me questionne pas mal quand on me suggère de m'enduire de crème, et ce, toutes les deux heures...

Ne pensez-vous pas que la crème a aussi un effet ? Celle-ci est absorbée par la peau, digérée par notre organisme, je crois donc qu'il serait judicieux de ne pas en abuser.

Evidemment, il faut se protéger, surtout pour les femmes avec un teint très pâle (phototype). Mais disons que les précautions à prendre sont souvent en priorité d'éviter les moments de soleil les plus intenses (midi à 14h) et porter des chapeaux, rechercher l'ombre, limiter les expositions...

Voici les conseils du site maternéo :

1. Peut-on s'exposer au soleil pendant la grossesse ?

La réponse est oui, mais avec un certain nombre de précautions.
Pendant la grossesse, la peau est fragilisée sous l'effet des hormones (progestérone et oestrogène), elle devient moins résistante.

2. Le risque majeur est le masque de grossesse ( chloasma ou mélasma).
Que se passe-t-il ?
L'augmentation des sécrétions hormonales couplée à une enzyme (tyrosinase) peut provoquer l'agglutination en plaques de notre pigment de bronzage - la mélatonine-.
Ce problème est plus fréquent chez les femmes qui ont la peau mat.
Ces plaques vont subsister pendant toute la grossesse, et disparaître dans la majorité des cas après la naissance de votre enfant.
Pour certaines femmes, ces plaques subsistent.
Dans ce cas, votre dermatologue pourra établir un traitement (crèmes, peelings, ou laser.) 

Etablissez votre phototype :
En période de grossesse, choisissez l'indice de protection supérieur à celui recommandé pour notre phototype naturel.
Phototype Cheveux Peau Coup de Soleil Bronzage Indice de protection.
0 Blancs Albinos Toujours+++ Non Ecran total.
I Roux. Laiteuse Toujours.++ Non Indice 60.
II Blonds Claire Toujours + Léger Indice 40
III Chatains Claire ou mate Parfois Clair ou foncé Indice 40 à 20.
IV Bruns clairs Mate Rare Foncé Indice 10 à 20
V Bruns foncés Très Mate Exceptionnel Foncé Indice 5 à 10.
VI Noirs Noire Absent Noir. Indice 2 à 5.
Effet alpha
 Informations reprises d'un article de maternéo.

Je trouve que les 5 conseils de Top santé sont eux aussi un peu alarmistes dans le ton, mais au moins ils font référence aux dangers de l'assimilation des crèmes solaires par l'organisme (dont on ne parle pas assez).



Pour la crème solaire, on précise :
Choisissez un produit non comédogène (sinon gare aux imperfections du mois de septembre, encore plus risquées en période de grossesse) et le plus neutre possible (sans parfum, sans alcool, sans conservateur) pour garantir une innocuité presque parfaite à votre bébé.

Etes-vous prête pour l'été ?
 :)

mardi 28 juin 2011

Un peu de cuisine : Rouleau de Riopelle aux fruits rouges

 
Depuis que je lis les chroniques de Canal Vie, je suis toujours agréablement surprise par les idées de recette du chef. Je lisais ce matin cette merveilleuse recette pour un petit dessert alliant fromage et fruits : un vrai délice, non ? Je me suis promis de l'essayer très prochainement, probablement en fin de semaine. Mais je dois encore acheter du vinaigre de framboise -je n'en ai plus depuis quelques temps- et de la pâte filo. Je me questionne toujours au sujet de la pâte filo, on indique toujours de l'acheter dans les recettes, mais ne pourrais-je pas la faire au lieu ? Je ne sais pas si je peux tenter. Ce n'est pas très commun dans notre culture je pense. Pourtant, c'est un vrai délice. :)

Ingrédients :
-250gr de fromage Riopelle
-25gr de bleuets
-25gr de framboises
-25gr de mûres
-8 feuilles de pâte filo
-100gr de salade roquette
-30ml de vinaigre de framboises
-60ml d'huile d'olive
-50gr de beurre
-Sel et poivre au goût

Méthode :
1. Préchauffez le four à 440°F.
2. Faites fondre le beurre au micro ondes ou dans une casserole.
3. Réalisez une vinaigrette avec le vinaigre de framboises, le sel, le poivre et l'huile d'olive. Réserver.
4. Taillez les bleuets en 2. Taillez les framboises et les mûres en 4.
5. Taillez le Riopelle en morceaux d'environ 20gr.
6. Badigeonnez chaque feuille de pâte filo de beurre fondu, pliez chaque feuille en deux.
7. Disposez un morceau de Riopelle et quelques fruits rouges sur la pâte filo, pliez légèrement la partie inférieure sur le fromage, pliez ensuite les deux cotés puis roulez dans le reste de pâte filo.
8. Faites colorer les rouleaux dans une poêle puis terminez la cuisson au four pendant 5 min.
9. Disposez sur l'assiette un rouleau croustillant de fromage, une poignée de roquette, un peu de vinaigrette dessus et quelques fruits rouges pour la décoration.



http://www.canalvie.com/cuisine/recette/3733/rouleau-de-riopelle-aux-fruits-rouges/

jeudi 23 juin 2011

La fête de la St-Jean-Baptiste

Nous irons faire un petit tour dans les rues ce soir, malgré les prévisions météo qui annoncent de la pluie :( Nous avons la chance d'avoir à Boisbriand le spectacle de Marie-Chantale Toupin. Je ne la connais pas beaucoup, mais j'imagine que ce sera bien.


Et il devrait théoriquement y avoir un feu d'artifice ensuite. Je ne sais pas s'ils le maintiendront malgré la pluie. J'espère que oui, je ne sais pas pkoi mais je suis comme une enfant devant les feux d'artifice. J'aime beaucoup l'effet que ça fait.
Et le 24 juin, je ne sais pas encore si nous ferons quelque chose. J'ai une amie qui habite à Montréal et qui veut me convaincre d'aller faire un tour avec elle au gros spectacle du 24 juin au Parc Maisonneuve, mais là avec la pluie, ça me dit encore moins. Pis ce n'est pas à côté de chez nous. Bof, et parfois quand les événements sont trop gros, ce n'est pas sympa. Il y a trop de monde, on ne profite pas des spectacles, on en voit rien, l'accès au site est difficile.
Hum je ne sais pas !
Je vais voir ce qui se passe dans les villes environnantes. J'ai découvert ce site consacré à la fête :
http://www.fetenationale.qc.ca/festivites.html
C'Est vraiment génial, on y retrouve toutes les festivités dessus ! Je ne sais pas s'il y avait ça par les années passées mais c'est drôlement utile.

Bonne fête de la St-Jean à tous ! :)

vendredi 17 juin 2011

Les indispensables

Voilà, je m'étais en quelque sorte lancée le défi au début de la semaine, voilà que je le relève... quels sont les articles essentiels à avoir dans sa garde-robe pour passer une maternité en toute sérénité ?

Voici, après la lecture de nombreux articles sur le web, ma petite liste maison des "must" que je vais me procurer, dès que j'en aurai l'occasion :
- un fameux leggings noir de grossesse (passe-partout enceinte comme dans la vie de tous les jours, et en plus confortable)
- un tailleur ou une petite veste de denim (question d'avoir un haut un peu chic, qui peut se porter en toutes occasions)
- un jeans de maternité élastique et confo
- un bandeau de grossesse (j'aime bcp le style que ça donne !). Il suffit de l'enfiler sous les tuniques ou les débardeurs un peu courts et ça donne un petit look tendance.
- des hauts avec une bonne amplitude au niveau du ventre évidemment ! Il y a des trucs surtout pour l'été qui peuvent faire pendant la grossesse mais que l'on peut conserver ensuite aussi. Comme les hauts avec une couture sous les seins et évasés ensuite.
- souvent un pantalon noir de grossesse est utile et passe-partout.


voilà mes suggestions et ma liste d'achat, pour l'instant.

Pour les endroits où aller, il y a des boutiques spécialisées, des boutiques grandes marques comme Thyme et H&M, mais aussi des gens qui vendent des vêtements de seconde main. Là par contre, demandez des photos explicites, parce que vous risquez de vous déplacer pour rien. Ça m'est arrivé deux fois déjà. Elle n'avait pas enlevé les photos des morceaux qui m'intéressaient sur son annonce, pourtant ceux-ci étaient vendus et il ne reste que des vieux trucs délavés ! Mais chez certains nous pouvons faire de bonnes affaires.

J'ai trouvé très intéressant cet article sur le site de maman pour la vie "Grossesse : où aller pour s'habiller?" où vous trouverez toutes les adresses utiles pour des vêtements confortables de futures mamans.

Bon magasinage !

mardi 14 juin 2011

Quelques vertiges plus tard

Ça y est, je vois pointé un petit ventre qui s'arrondit sous mes chandails et mes chemises. J'ai bien envie de m'habiller avec des chandails moulants (alors que ce ne soit pas vraiment mon style!) pour qu'on voit mieux mes formes :) En fait, je pense que je le fais inconsciemment. Les jours où j'ai des RDV et j'ai besoin de sortir, je laisse toujours mes tuniques amples et mes chemises évasées pour les coupes plus ajustées. Peut-être aussi qu'inconsciemment je me dis que je ne pourrai plus les porter bientôt.
Je devrais faire une petite recherche sur les vêtements incontournables à avoir pendant la grossesse... Question de commencer à préparer ma garde-robe. J'avais tellement envie que ma bedaine soit impressionnante. enfin elle pointe son nez, je dois lui rendre hommage et m'habiller en conséquence ! :)

Tout se déroule bien en ce moment. Je continue à travailler normalement. Je suis très contente que je n'aie pas à me déplacer pour poursuivre mon activité professionnelle. Il m'est seulement arrivée des petits vertiges depuis deux ou trois semaines. A plusieurs reprises quand je me levais, je sentais que mon sang quittait ma tête tranquillement et qu'il fallait que je m'assois la tête un peu par derrière afin de récupérer. Je ne sais pas ce qui crée cela. J'imagine que c'est normal. J'espère ! Je vais en parler à mon médecin à mon prochain RDV, qui est à la fin de la semaine. C'est bien d'être suivi à chaque mois. Ça permet de nous rassurer quand il y a des petites choses comme cela qui arrive.

mercredi 8 juin 2011

Cordon ombilical : des cellules en or ?

Prélevées sur le cordon ombilical, des cellules sanguines peuvent soigner les principales maladies du sang, notamment les leucémies. Guériront-elles demain toutes sortes de maladies ? Certains estiment que les parents doivent absolument conserver les cellules souches de leur enfant à naître. La France serait en retard sur ce sujet par rapport aux autres pays industrialisés, ils possèdent moins d'échantillons et moins de banques.

 

J'ai trouvé cette petite enquête, réalisée en 2009, et qui a été produite en France à l’hôpital Saint-Louis et à la maternité Robert-Debré, à Paris.  Elle est vraiment intéressante parce qu'on nous explique le prélèvement, le procédé de concentration des cellules souches, on nous explique à quoi servent les cellules souches (pour les greffes). C,est quand même assez long une dizaine de minutes, mais c'est vraiment intéressant.


http://www.dailymotion.com/video/xco35j_cordon-ombilical-des-cellules-en-or_tech


Il n'y aurait pas encore de banque privée en France, comme nous au Canada. Moi, ma clinique de fertilité (clinique OVO), elle fait aussi banque de sang de cordon. Je ne pense pas que toutes les cliniques le fassent par contre (je ne sais pas!).Et je ne sais pas si ça fonctionne exactement comme dans ce reportage, mais j'imagine que pour le prélèvement et ensuite les analyses du sang ce doit être pareil. 


Plus je lis sur ce sujet, plus je me dis que je trouve ça important de conserver ce sang, surtout de ne pas le jeter. Ce serait fou, quand on sait que ça peut guérir des leucémies. Malik et moi en avons discuté hier soir et nous nous sommes mis d'accord pour dire qu'il fallait essayer de le conserver. Ça me semble être des cellules précieuses... ça redonne la vie, ou guérit. Mais je ne sais pas encore comment nous les conserverons. Disons, que toute cette recherche sur le sang de cordon nous a aussi sensibilisé à la greffe de moelle osseuse. Wow ! Quel courage ont ceux qui le font. On sait dit qu'il faudrait peut-être qu'on s'inscrive nous aussi sur la liste des donneurs. On ne sait jamais, on pourrait être un donneur compatible pour quelqu'un qui n'a personne de compatible dans sa famille. Je voudrais le faire, c'est comme donner du sang. Mais j'ai beuacoup de difficulté à le faire. Ça me fait peur ! : (


C'est certain que si le sang de cordon peut m'éviter de me retrouver avec l'impossibilité de trouver un donneur pour mon enfant, ça vaut le coup.

vendredi 3 juin 2011

Le sang de cordon ombilical et ses cellules souches

Depuis ma découverte la semaine dernière des cellules souches présentes dans le sang de cordon, je n'arrête pas de chercher de l'information à ce sujet.
J'ai vu sur le site de la clinique OVO (vous savez que j'ai été suivie là-bas pour la fertilité) qu'il y avait beaucoup de maladies traitables grâce aux cellules souches.  Il y en a plus de 80. Et évidemment, avec la recherche qui avance, ce nombre ne devrait qu'augmenter pcq les scientifiques essaient aujourd'hui d'utiliser le sang de cordon ombilical pour la régénération des tissus endommagés.

J'ai également écouté plein de vidéos qu'ils ont sur leur site... à propos d,enfants qui ont été sauvés grâce aux cellules souches et ça m'a vraiment émue. (http://www.cliniqueovo.com/ovo-biosurance/index.asp?page=les_cellules_souches_liens)

Comme l'histoire de Natalie Curry qui a été sauvé grâce à la thérapie génétique. 20 ans après son opération miraculeuse, elle a décidé de se consacrer à la sensibilisation éducative sur la préservation du sang de cordon. 



Une famille américaine se réjouit des progrès de leur fils atteint de paralysie cérébrale depuis la re-infusion de cellules souches issues de son propre sang de cordon. River est l'un des quarante enfants participant à un essai clinique au Collège Médical de Géorgie. Cet essai clinique vise à traiter la paralysie cérébrale en utilisant des cellules souches issues de sang de cordon ombilical.

Il y a même des études qui porte sur le traitement de l'autisme par des cellules souches du sang de cordon !


Plus j'en apprends plus je me dis qu'il est essentiel de faire le petit geste et de trouver le moyen de conserver ces cellules souches.

Exercices pour renforcir les muscles du ventre

 J'ai pris une bonne résolution ce matin. Avant de recevoir ma première patiente du matin, j'allais m'employer chaque jour à faire quelques petits exercices, question de préparer mon corps à supporter la charge de mon futur ventre et surtout mon périnée à la sortie prochaine de mon bébé.


J'ai fouillé sur quelques forums et les femmes semblent me conseiller 3 exercices miracles pour le ventre :

1-  La planche sur le côté (side plank):

http://www.cookinglight.com/healthy-living/fitness/yoga-flow-workout-00400000034787/page7.html




En résumé, il faut bien contracter les abdos et les fesses pour se tenir bien droite, lever la main libre dans les airs et la regarder et tenir au mieux une minute de chaque côté. Ça devrait être possible !
 


 2-  Travailler les muscles transverses. Explication ici : http://www.novafeel.com/fitness/exercise-transverse-abdominal-muscles.htm
Selon certaines le meilleur exercice pour les transverses, c'est le stomach vacuum. Mais là vraiment, moi j'abandonne ! Je ne sais pas qui a sérieusement réussi à faire cela sans s'entraîner comme un forcené chaque jour !!!

http://www.youtube.com/watch?v=z8TN3q2hgHY
http://www.kines-sport.fr/reeducation.php?id=reeducation-postnatale




3- Ou faire la planche "ordinaire": ben oui, comme si c'était plus facile :) A ce qu'il paraît cet exercice est classé parmi les dix meilleurs pour renforcer ses abdos. En gros, on se couche par terre, relève les épaules, s,appuie sur ses coudes puis on soulève tout le corps pour ne reste appuyer que sur les avants-bras et la pointe des pieds. Donc on contracte les abdos à fond et on ne courbe pas le dos. Et on tient... 30 secondes ?
http://myfitbodycoach.com/2010/11/09/exercise-toned-abs-the-plank/




Ouf ! Mes matins seront épuisants :)


Concernant le fameux périnée maintenant... tout d'abord le périné est la région tout à fait inférieure du tronc comprise entre le pubis et l’anus. Cette région soutient la vessie, l'utérus et le rectum. Cette préparation peut être indiquée aux femmes enceintes qui craignent les conséquences physiques et psychologiques d’un accouchement douloureux.... donc en fait toutes les futures mères... :)

alors on peut masser le perinée avec de l'huile d'amande douce pour détendre au max. les tissus... On fait des étirements du périnée par un massage digital à l’intérieur du vagin, facilité par une huile.

J'ai aussi lu sur l'homéopathie et l'acupuncture qui serait utile pour préparer son périnée avant l'accouchement. Mais je n'ai pas vraiment plus de détails.

Après l'accouchement, besoin de l'aide d'un cuisiner

Je discutais avec une amie, qui a déjà été une collègue de travail -avant que je travaille à mon compte-, avec qui je suis allée manger ce midi. Elle m'a raconté son accouchement -rien pour me rassurer- et les difficultés qu'elle a vécu après son accouchement. Elle me disait que les premières journées, elle n'est pas sortie de chez elle et cela la rendait folle. Elle se sentait coincée entre son bébé qui avait besoin d'elle, sa fatigue, mais son envie de vivre et de ne pas se sentir enfermée. Bon, moi ça devrait aller, j'ai l'habitude d'être chez moi : je travaille de la maison ! 

 Elle m'a dit tu verras, quand tu auras de la difficulté à prendre ta douche le matin comment ça part mal ta journée ! J'avoue ! Mais bon, on verra, je suis certaine que ce n'est pas aussi difficile pour tout le monde.

Puis, elle m'a parlé de l'aide qu'elle avait reçu et elle m'a dit que le meilleur conseil qu'elle pouvait me donner c'était de me préparer à l'avance des petits plats. Si je pouvais congeler de la nourriture pour les deux semaines qui suivraient l'accouchement ce serait vraiment génial pcq tu as même de la difficulté à te faire à manger quand le bébé naît. Wow ! Ça paraît prenant. Mais nous sommes tellement motivés que ça ne diminue pas mon envie d'avoir ce petit bébé. Mais suivant son conseil, j'ai effectué une petite recherche sur internet sur les traiteurs spécialisés qui pouvaient offrir un soutien de ce genre aux nouvelles mamans.
Et je suis tombée là-dessus :

Cuisinier en période périnatale

Un service incontournable:
L’énergie vous manque; l’appétit est fragile; vous avez un rythme de vie au ralenti: Ce service est pour vous et adapté à votre budget et surtout à vos goûts!
Un coup de téléphone suffit pour remplir votre congélateur entre 40 et 60 repas individuels pour vous et votre famille. Préparer dans votre cuisine, les odeurs vous réconforteront, car seuls des plats que vous aurez choisis parfumeront votre maisonnée.
Au plaisir de vous aider, chère maman, ou en devenir…

http://jaicramemonpoulet.com/services/cuisinier-en-periode-perinatale/

Je n'ai aucune idée de ce que ça vaut, en plus, ça semble être assez nouveau parce que le site internet est peu fourni et il y a des pages en construction. Mais l'idée est sympa. J'ai un cousin qui m'avait parlé qu'il organisait parfois des soirées "chef à la maison", c'est un peu le même concept, mais il te prépare des plats pour plusieurs jours.

J'essaie de trouver d'autres services similaires, mais je n'en trouve pas vraiment. Les autres réponses ce sont des traiteurs ordinaires plutôt. Si vous avez d'autres bonnes pistes comme celle-là, partagez-les avec moi.

mardi 31 mai 2011

Notre poison quotidien : l'industrie chimique dans notre assiette

Depuis la deuxième guerre mondiale, 100 000 molécules chimiques ont envahi notre environnement, principalement notre alimentation. En même temps, le cancer, les maladies neurologiques ou auto-immunes, le diabète et les dysfonctionnements de la reproduction n'ont cessé de progresser.

Quelle est la responsabilité de l'industrie chimique dans cette épidémie de maladies chroniques? C'est la question sur laquelle a enquêté pendant deux ans la journaliste française Marie-Monique Robin, c'est aussi elle qui avait réalisé Le monde selon Monsanto.
 
Son enquête retrace le mode de production, de conditionnement et de consommation des aliments depuis le champ du paysan jusqu'à notre assiette. Elle décortique le système d'évaluation et d'homologation des produits chimiques et démontre qu'il est défaillant et inadapté. C'est le constat qui me renverse le plus: la complicité des organismes publiques sensés protéger les gens.


Le documentaire de Marie-Monique Robin sera présenté dimanche 5 juin à Télé Québec. Notre poison quotidien, c'est aussi un livre, publié chez Stanké.

Mme Robin a un blogue sur lequel elle répond aux critiques que son documentaire suscite, n'hésitez pas à aller le consulter.

Elle n'est restée que quatre jours à Montréal, mais a enchaîné les interviews, à raison d’une dizaine par jour !

On peut la lire, l'entendre ou la voir ici :
Michel Désautels de Radio Canada :
http://www.radio-canada.ca/emissions/desautels/2009-2010/chronique.asp?idChronique=154607

http://www.cyberpresse.ca/chroniqueurs/marie-claude-lortie/201105/25/01-4402497-mauvaise-chimie.php

vendredi 27 mai 2011

Journée sans maquillage: 8 juin

Le 8 juin prochain aura lieu la deuxième édition de la Journée sans maquillage. Le défi : se montrer au naturel! Nous pouvons toutes participer en ajoutant notre photo à la mosaïque sur le site de l'événement : http://www.journeesansmaquillage.com/

Je viens de recevoir cette invitation par courriel de Canal Vie et je trouve l'initiative vraiment bien, donc je vous diffuse l'information.

À la suite du franc succès qu'a connu la Journée sans maquillage l'an dernier, Canal Vie, Elle Québec et RockDétente unissent à nouveau leur voix pour proposer une deuxième édition de l'événement le 8 juin prochain. Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à délaisser durant 24 heures leur trousse de maquillage et à se présenter au travail ou dans leurs occupations habituelles sans fard.

Pour célébrer cet événement, nous vous invitons à envoyer une photo de vous-même non maquillée, photo qui se retrouvera dans notre mosaïque. Celle-ci sera également publiée dans le numéro de septembre d'Elle Québec. Canal Vie soulignera la Journée sans maquillage par la diffusion en grande première du documentaire Belle au naturel – La séduction, le 8 juin prochain à 15 h et 21 h. Pour plusieurs femmes, l'idée de séduire un homme sans maquillage est impensable. Dans ce documentaire, trois femmes osent affronter le regard de l'autre et leurs angoisses, afin de réaliser que leur charme et leur charisme peuvent rayonner au-delà des fards.

Les personnalités Saskia Thuot, Andrée Watters et Julie Le Breton ont également accepté de se prêter au jeu dans le documentaire. Elles seront aussi présentes dans le numéro spécial du magazine Elle Québec, qui participe à l'initiative en dévoilant dans son numéro de juin, 13 vedettes qui ont accepté de montrer leur beauté naturelle : Andrée Watters, Julie Le Breton, Hélène Bourgeois-Leclerc, Sophie Prégent, Pascale Bussières, Marie-Christine Trottier, Isabel Richer, Marie-Thérèse Fortin, Johanne Despins, Ariane Moffat, Saskia Thuot, Fabienne Larouche, Mélanie Gagné.

jeudi 26 mai 2011

Banque de cellules souches ?

Je me suis vue remettre quelques dépliants et prospectus par la technicienne lors de l'échographie, en plus du dossier avec le résultat de l'échographie. L'un d'eux s'intitule "Banque de cellules souches, sang de cordon ombilical, cellules mesenchymateuses -Peristem"... quoi ? Le petit bébé est tout mignon sur la page couverture du document, mais les cellules mesenchymateuses je ne connais pas et de nom, elles ne me sont pas très sympathiques...
Je me rappelle que la technicienne nous ait parlé des cellules souches en nous remettant les papiers, mais j'imagine que j'écoutais d'une oreille :) Malik se souvient qu'elle a mentionné nous donner les papiers, mais que le médecin nous expliquera davantage lors de notre prochain RDV si nous avions des questions.

Et bien oui, j'en ai des questions... :) ça fait quoi des cellules mesenchymateuses -Peristem ? Qu'est-ce que ça mange ? Comment ça fonctionne le processus de collecte de ces cellules ? Est-ce qu'on pique mon bébé ? Doit-il faire des tests ? Dois-je moi-même en passer ?

Je sais que j'ai déjà vu des reportages ou des émissions sur les cellules souches (mesenchymateuses ou pas, là je ne sais pas!), mais je ne me rappelle plus très bien c'était dans quel contexte exactement. Je crois que les cellules souches peuvent aider à combattre l'Alzheimer. Il me semble que j'ai vu aussi des avancées sur les greffes avec des cellules souches. J'ai parcouru très rapidement la première page de ces documents (il y en a quand même beaucoup !), un sur l'allaitement, un autre sur mes volontés concernant l'accouchement (un plan de naissance), des info sur la douleur. En fait, j'ai tout mis dans un même tas, donc je ne sais plus ce qui m'a été donné chez le médecin et ce qui m'a été donné à l'échographie ! Ceci dit, cette histoire de cellules souches m'a intéressé, mais je suis quand même étonnée de ne pas trouver beaucoup d'info là-dessus... Vous commencez à me connaître, j'aime bien aller trouver plein d'info sur internet. Je suis curieuse et j'ai besoin de me renseigner. Je vais donc chercher de l'info sur le sujet...
Je commence maintenant.

Déjà je vais essayer de mettre la couverture du dépliant que je me suis fait remettre (je viens de le trouver sur internet).

lundi 23 mai 2011

Balade au parc le coeur léger

Nous avons passé une très agréable fin de semaine, Malik et moi. Il faisait beau, nous avons marché dans le parc Charbonneau pas très loin de la maison, et nous nous sommes même permis de penser à nos futures balades avec notre enfant. Depuis l'échographie de vendredi au test de dépistage, nous flottons sur un nuage. On dirait qu'on ne pense même plus aux années difficiles que nous avons surmontées avant d'en arriver là, avec merveilleuse nouvelle. Je sais qu'il pourrait arriver un quelconque malheur et que tout pourrait basculer, mais j'y pense beaucoup moins. Nous n'avons pas encore reçu les résultats pour la prise de sang. On nous avait dit 48h, donc nous devrions les recevoir demain, mardi ou mercredi en début de journée (je ne sais pas s'ils compte le samedi). Mais on dirait que le fait de passer l'échographie, nous a rassuré. Toutes les mesures étaient belles. J'ai quand même hâte d'avoir des nouvelles.

Sinon, pour moi ça se passe bien. Je commence à avoir de plus en plus de "symptômes" de grossesse au niveau des seins. J'ai l'impression que ceux-ci changent. Je les sens gonfler. Il me semble que j'ai lu quelque part, qu'ils se préparaient très tôt à produire du lait... peut-être que j'y suis déjà !?
Je suis bien contente de ne pas travailler lundi non plus. Cela nous permet de flâner un peu... Nous nous sommes même permis de commencer à réfléchir à la chambre que nous allons commencer à aménager. Chambre que nous avons maintes et maintes fois refaites dans nos rêves... mais cette fois-ci c'est la bonne !
Ah ! Comme la vie est belle aujourd'hui :)

vendredi 20 mai 2011

Parcours de la combattante : Avoir un enfant par la FIV

Pour beaucoup de personnes, le fait d'avoir des enfants est un acte simple, et même parfois imprévu.
Mais pour d'autres, comme pour moi, réussir à tomber enceinte peut relever du miracle, ou tout au moins du parcours du combattant, avec ses doutes, ses déceptions, ses espoirs et ses épreuves...
Souvent, quand on ne vit pas ces situations, on ne peut pas s'imaginer ce que peut représenter ces longs mois de piqûres, de tests, de recherches d'antécédents pour comprendre d'ou vient la source du mal !!! C'Est quoi le problème ???
Par le biais de ce blog, je souhaite donc raconter mon histoire, comment s'est déroulée ma fiv, mes trois longues années d'attente, mais surtout le suivi maintenant heureux de ma grossesse!

Petit résumé de mon traitement :
Le début du traitement c'est la stimulation des ovaires. Le but étant de faire grandir un plus grand nombre de follicules, qui deviendront des ovules et que l'on pourra recueillir pour créer nos petits embryons. Quand je suis prête (assez stimulée grâce aux médicaments, puor moi ce fut le Menopur et le Bravelle), on espère que la stimulation aura permis à mes ovaires de produire plus d'ovules que la normale (1) et on ira recueillir ces follicules. La deuxieme étape c'est donc le suivi des follicules.  Ensuite, quand avec une échographie, on se rend compte qu'il y a beaucoup de follicules matures (18 mm je crois), il faut prévoir d'aller les ponctionner et d'éviter l'ovulation pour ne pas que ces jolis follicules disparaissent. Donc on se pique en plus avec autre chose ! Il y a la super étape de la ponction, qu'il faut elle aussi préparée. Il y a les prises de sang, les vérifications X et Y. Et on va s'entendre tout de suite, la ponction ce n'est pas ce qu'il y a de plus agréable ! Ensuite, on espère. On espère qu'il y ait des follicules normaux, assez matures pour former des embryons. Si c'Est le cas (dans mon cas sur les 8 follicules, j'en ai eu 5 de matures qui ont fait des embryons ! ça faisait beaucoup !), on tente le coup avec la FIV. Donc on effectue un transfert d'un embryon. J'aurais voulu deux embryons pour être sûre, au cas ou ça ne fonctionnait pas, mais bon. Finalement, il y a eu un embryon de mauvaise qualité, on m'en a transféré un et j'ai conservé les 3 autres congelés.
Après le transfert, ce n'est pas encore fini... parce qu'il faut attendre, attendre pour savoir si cela a fonctionné. Après toutes ces piqûres tous les jours, les prises de sang, les échos tous les deux jours, la ponction, le transfert, l'angoisse et l'espoir... on attend. Puis, c'est le fameux jour de la prise de sang qui confirme ou non la grossesse. Dans mon cas, vous savez la suite : OUI!!!! Enfin !

Petit ange au creux de mon ventre : je t'ai bien vu!

Comme prévu, nous avons quitté la maison vers 9h ce matin, après un bon déjeuner et une pause pipi pour moi. Puis, nous étions sur la route qui nous menait à la clinique pour ce rendez-vous officiel avec notre futur enfant. J'étais tellement énervée, autant que si cela avait été ma première échographie. Pourtant, depuis le début des essais FIV, je suis loin d'en être à la première écho ! C'était sûrement un mélange entre les enjeux importants qui sous-tendaient cette rencontre (verrait-on à l'échographie une quelconque malformation et/ou les facteurs de risque liés à une maladie chromosomique seraient-ils si importants qu'il nous faudrait envisager une amniocentèse) et le fait que cette fois-ci j'étais bel et bien enceinte et je suivais le même processus que toute autre femme enceinte.
Comme nous l'avions prévu, nous sommes arrivés avant 10h, vers 9h45 nous étions bien assis dans la salle d'attente. Il n'y avait plus de trafic vraiment quand nous sommes partis. La clinique OVO est située sur le boul. Décarie, sur la voie de service de l'autoroute donc c'est facile d'accès de chez nous et bien pratique. Le rendez-vous était au 6e étage de l'immeuble. Vous auriez dû me voir devant la réceptionniste, entrain de froisser sans m'en rendre compte mon ordonnance ! C'est Malik qui a dû confirmer mon nom, tellement j'étais émue. Bon d'accord j'exagère un peu, mais à peine. :) La préposée nous a demandé s'il était prévu que je fasse l'échographie et les prises de sang ou uniquement l'échographie... J'avoue que là, je n'étais plus sûre... et puis oui on m'avait bien parlé de prises de sang. Elle a vérifié et confirmé que vu mon âge (je n'ai que 40 ans!), c'était fortement recommandé de faire les deux tests. Ainsi, notre résultat serait plus fiable. Parfait ! Va pour les deux tests. De toute façon, au nombre de prises de sang que l'on doit faire pour la grossesse... :(
Nous avons attendu une dizaine de minutes avant qu'on vienne nous chercher pour nous introduire dans la petite salle d'échographie. Il y avait des chandelles pour seule lumière, j'ai trouvé ça bien sympa pour l'ambiance. Et là, révélation : on voyait ce petit être sur grand écran. C'Est fou ! À peine 12 semaines et c'Est presque entièrement formé, comme un adulte. Je me suis émerveillée devant ses doigts et ses pieds, j'aurais voulu compter chaque phalange, encore et encore. La dame qui nous a fait passer l'écho était d'une gentillesse, elle a vraiment pris le temps de bien nous expliquer, elle nous a montré chaque détail... excepté le sexe ! Elle nous a demandé si nous désirions le savoir parce qu'elle pourrait essayer de voir si c'était possible de le savoir maintenant. Nous nous sommes regardés et nous étions si étonnés ! Nous n'avions pas prévu cette question ! J'ai donc préféré garder le secret, nous aurons le temps d'y penser et de décider d'ici la prochaine échographie de 20 semaines si nous désirons le connaître.

Puis, la grande question : les mesures sont-elles bonnes ? A priori, les mesures semblaient normales. Ouf ! Le stress (auquel je ne pensais plus peut redescendre!), mais je dois quand même passer la prise de sang pour confirmer le tout. J'ai le choix de le faire en express pour avoir les résultats la même journée (en 2h) ou de le faire normalement (ça prend 48h pour obtenir les résultats). J'ai choisi un traitement normal (48h) parce que nous ne savons pas si nos assurances rembourseront le surplus pour la rapidité :)
Donc voilà, pour les résultats finaux : je les obtiendrai dans 48h. Mais puisque lundi c'est férié, je pense que malheureusement ça ira seulement à mardi. Mais bon, nous sommes bien encouragés avec les mesures de l'échographie, mon risque d'anomalies semblaient assez faibles. Donc nous sommes rassurés.

J'ai passé le reste de la journée à me caresser la bedaine. :) Et je dois me retenir à deux mains pour ne pas regarder tout de suite le DVD de l'échographie qu'ils nous ont remis. J'avais promis à mon amie Elie qu'on le visionnerait ensemble. Elle devrait passer à la maison ce soir. J'ai déjà hâte de le revoir... :)